L'histoire

1996 

Renseignements pris auprès des autorités et des associations locales, il apparaît qu'un orphelinat serait plus que nécessaire sur Koudougou.

 

1997     

 ASA s'engage dans la construction d'un orphelinat. Le projet est mené en collaboration    étroite avec les locaux (associations, municipalité, Action Sociale). Arnold Serviole  (actuel président de l’association Biga Béogo) est responsable du projet.

 

1998          

Un collectif de parrains soutient mensuellement l'orphelinat.

 

1998 - 1999

Le projet se construit, des financements sont recherchés et trouvés.

 

2000  

Pose de la première pierre en présence des officiels de Koudougou.

 

2003   

Création d'ASA BF (Solidarité Afrique Burkina Faso : association burkinabé, relais d'ASA France)

 

2002   

Gérard Sabarly rejoint Solidarité Afrique France et se propose comme chef de projet de construction.

 

2003 - 2009 

La construction est réalisée, toujours sous la responsabilité de l'association Solidarité Afrique France.

 

2008 - 2009   

La collaboration se poursuit avec les autorités locales. Une convention quadripartite est élaborée, elle sera définitivement signée le 02 février 2010.

 

Fin 2009 

La construction est terminée, Gérard Sabarly a achevé sa mission, il repasse le relais à Arnold Serviole pour l'ouverture et la gestion du lieu.

 

Décembre 2009  

Afin de développer le parrainage, les parrains de la première heure avec le soutien de  Solidarité Afrique France, crée l'association Biga Beogo dont l'objectif est le financement, la gestion et le développement de l'orphelinat de Peyiri.  Les parrainages, une vingtaine en 2009, vont pratiquement doubler au cours du 1er trimestre 2010.

 

15 février 2010  

Les cinq premiers enfants sont accueillis à l'orphelinat, ils seront bientôt dix, puis quinze  en  2011. Ils sont dix-sept aujourd'hui.

 Biga Beogo et Solidarité Afrique France mettront en place une mission d'aide à l'ouverture en déléguant un salarié de janvier à avril 2010.

       

Février 2010 à octobre 2011

L'orphelinat fonctionne. La satisfaction est grande en France comme au Burkina Faso. Le projet est  mature, il a été réfléchi.

Le fonctionnement de l’orphelinat depuis l’ouverture de l’établissement est financé entièrement par Biga Beogo.

 

La convention quadripartite qui le régit a été signé par :

-  Biga Beogo

-  ASA BF (association locale, relais de Solidarité Afrique France)

-  La municipalité de Koudougou

- La Directionprovinciale de l’action sociale (équivalent dela DASSfrançaise)

 

Elle comprend deux instances :

-  Le comité de coordination ; présidé par ASA BF, qui supervise le quotidien

-  Le comité de pilotage ; présidé par Biga Beogo, qui évalue et contrôle :

   La prise en charge des enfants

   La gestion financière

   La validation des projets

 

 La construction de l'orphelinat

 

Les travaux ont été réalisés par ASA France (propriétaires des locaux) pour une somme totale de 70 000 €. Le chantier a été coordonné par Gérard SABARLY, membre et administrateur d’ASA France.

 

Les fonds proviennent de :

- Dons d’Electriciens Sans Frontières faits à ASA France

- Dons de particuliers (réunis en grande partie par Gérard SABARLY)

- Missions organisées par ASA France auxquelles ont participé trente et un jeunes entre 2004 et 2011

- Participation des parrains de 1998 à 2009