Les projets

L'équipement du site

 

Une étable, une salle polyvalente et un ou deux studios pour accueillir les visiteurs sont en projet. Une cave est également prévue pour tenir les aliments au frais et envisager la fabrication de confitures et conserves. Mais tous ces équipements coûtent relativement chers, bien que les prix de construction soient moindres qu’en France. Les projets se réaliseront dans le temps.
Des chantiers coordonnés par l’association Solidarité Afrique sont régulièrement organisés  et peuvent répondre à ces projets parmi lesquels s'ajoutent la poursuite des plantations de fruitiers, de l'agrandissement du jardin, et de la haie de clôture.

 

Les enfants

 

Le projet fondamental est l'accueil pérenne des enfants. La préoccupation des autorités burkinabé est le devenir des enfants accueillis à l'orphelinat. Car au Burkina il n'existe pas de structures relais  susceptibles de prendre en charge les adolescents et les jeunes adultes.
C'est pourquoi Biga Beogo assurera la prise en charge des jeunes jusqu'à ce qu'ils soient en mesure de s'assumer eux-mêmes.
Après l'école primaire, certains enfants iront au collège, au lycée et certains, nous l'espérons, à l'université.

 

Le centre de formation

 

Certains enfants ne pourront pas suivre des études secondaires. Pour eux, la construction d'un centre de formation orientée vers les métiers en tension au Burkina (plomberie, réparation de deux roues, couture, ...) est prévue.
Ce centre sera également ouvert aux jeunes du village car les besoins en professionnalisation sont grands. Il permettra aux jeunes venus de l'orphelinat de maintenir un lien avec la jeunesse locale.
C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il n'y a pas d'école au sein de l'orphelinat : les enfants vont à l'école de Palogo, à quelques kilomètres de Peyiri.

 

Visite des parrains

Visite d'un parrain en octobre 2017.